• A propos

    Athernalia Project est un blog ayant pour but de rassembler toutes les ressources écrites que j'écris dans le cadre d'un univers de Jeu de Rôle de Table. L'univers et le système de jeu sont encore en développement, vous êtes libres de vagabonder à votre guise et commenter, mais gardez en tête que le blog n'a pas une vocation "d'interaction" avec vous visiteurs.
    Si jamais vous êtes intéressés par cet univers, et éventuellement jouer à l'avenir dans des sessions quand tout sera terminé, n'hésitez pas à me poser des questions en commentaires ou bien en messages privés.

    La structure du blog est séparée en deux parties: Lore et système.
    La partie "Lore" contient tout ce qui parle de l'univers en lui-même, son histoire, les explications sur son fonctionnement, son contexte, etc...
    La partie "Système" contient tout ce qui parle du Jeu de Rôle en lui-même et la transposition de l'univers sur le plan technique, en me basant sur un système de jeu déjà existant.


    Bon vagabondage.


    PS: Pour le moment il n'y a pas de thème, car je ne juge pas ça utile actuellement. Ce n'est pas un blog fait pour être joli ou attirer les visiteurs.

  • Voici une première version de l'introduction résumé de Aethernalia.

    Aethernalia, le grand continent, aussi vieux que le monde lui-même, ayant vu s'élever et s'effondrer bien des royaumes, ayant connu les âges d'or de nombreuses races, de nombreux peuples.
    Le temps des elfes et des nains est passé depuis longtemps, et cela fait à présent de nombreux siècles que les humains se sont installés sur la majorité du continent, fondant de nombreux royaumes et s'entretuant incessamment comme tous les autres ont fait avant eux. Mais tout peuple, toute race, finit par s'affaiblir à force de se diviser et de se fracturer, et les conflits interminables humains ont masqué la croissances de réelles menaces, qui pourraient mettre en péril bien plus que de simples traits de frontières sur une carte.
    A l'Ouest, un chef orc a réussi à créer la première horde de peaux vertes organisées ayant jamais existé, sa puissance est encore vague mais la destruction du royaume nain de Barackdhar est comme un signe d'alerte pour tous les royaumes plus à l'Est. Au Nord, la Marée Noire, cette mystérieuse flotte de morts vivants et de fantômes revient frapper les côtes de plus en plus souvent, laissant un profond sentiment de peur. Et enfin, au Sud-Est, derrière les Montagnes Noir, l'influence démoniaque croît de façon inquiétante.
    La prise de conscience fut longue, mais au final, quelque chose qui n'aurait jamais été pensable auparavant s'est produit: la Paix Globale. Face à toutes ces menaces croissantes, les royaumes d'Aethernalia ont décidé de cesser de se ruiner à la guerre, bien que cet accord fut difficile pour certain.
    Voilà maintenant plusieurs décennies que la Paix Globale a été instaurée, et déjà de grands bouleversements commencent à se faire ressentir. L'ordre social des royaumes humains, reposant dans la plupart des cas sur une dominance de la classe militaire s'effrite à cause de l'absence de guerre. L'on commence à remettre en cause la légitimité des classes nobles, et plusieurs modèles sociaux ont déjà été renversés aux profits de nouveaux, plus adaptés à cette ère nouvelle. Et tandis que les nouvelles doctrines s'entrechoquent avec les vieilles traditions, et que les royaumes peinent à trouver un équilibre, la recherche avance à grands pas et a vu l'invention des armes à poudre et des premières arquebuses à mèches.
    D'une autre part, le maintien de vastes armées devenant futile, de nombreux guerriers, ayant soifs de fortunes et de gloire se sont reconvertis en mercenaires, donnant naissance à un nombre de mercenaires jamais observé auparavant. Pour répondre à cela, une organisation globale, nommée La Garde, s'est créée afin de superviser toutes les offres du continent et développer un réseau de mercenaires incroyablement complet.

    L'âge des batailles épiques et des grandes guerres est terminé. Le temps des grands mages et des héros vertueux n'est qu'un lointain souvenir. La nouvelle ère est une ère d'offre et de demande, où les bouleversements sociaux donnent naissance à des manigances et luttes de pouvoir internes.
    Oubliez l'époque où l'on vivait et mourait glorieusement sur le champs de bataille. A présent, l'on vit en devenant un vulgaire mercenaire, et l'on meurt misérablement contre de simples monstres, inconnu de tous.


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique